Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Art' et Miss - La galerie - Les News
  •  Art' et Miss - La galerie - Les News
  • : Présentations des artistes et des expositions de la galerie parisienne; et peut-être vos impressions, vos commentaires, ....
  • Contact

Partenaires


logonews.gif



logo.gif
 






shopping

vols secs paris nice lyon

paperblog member

<a href="http://www.conseillemoi.com/" title="annuaire de blog gratuit">Annuaire Blog</a>  

 
Le Guide Shopping a élu ce site dans la catégorie blogs art

Recherche

Articles Récents

23 juin 2005 4 23 /06 /juin /2005 23:00
Aprés des études de Lettres et D' Art Dramatique, puis quelques années d'errance artistique, Zelba rencontre la peinture, à Paris, au travers de Maîtres tels que Ben Ami Koller ou Lydie Arickx.
Elle découvre enfin le moyen de laisser exploser ce besoin de création, d'expression, qu'elle n'avait pu totalement assouvir par le théatre et la danse.
Danse, spectacles, des thèmes qui s'entrecroisent tout au long de son oeuvre sur des registrestels que grâce, gestes, apparences, teintés parfois de violence et d'angoisse.
Expression...pour voir, juste pour voir...

Partager cet article

Repost 0
Published by ART'ET MISS - dans artetmiss
commenter cet article
23 juin 2005 4 23 /06 /juin /2005 23:00
Le parti pris graphique est à deux dimensions, les personnages ou motifs sont représentés, les fonds sont travaillés, le dessin clos sur lui-même devient devient "décoratif" malgré lui.
Le crayon, la mine de plomb, le fusain, le papier et l'encre de Chine sont privilégiers pour le dessin des griffes, appendices/pénis variés et fonds multiples. La nécessité de détournement perdure malgré les supports: planches anatomiques, icônes, citations graphiques; puis au moyen de la technique informatique, informatique, détournement du dessin original.
La torture des corps, du trait, de la courbe et des mots demeure malgré l'irruption sculpturale des marges du papier travaillé et l'apparitionde la gouache.
Réhabilitation de la figure: ce trait plutôt qu'un autre, appropriation du monde par des dessins exprimant une résistance archi-mineure à la globalisation de la représentation des images, tentatives de reconstructionde ces images, petite machine de survie visuelle.
Pour l'artiste il s'agit d'un devoir de représentation et non pas d'un droit à la création.Ainsi la dénomination "compositions graphiques" s'oppose-t-elle à l'invention: tout à déjà été représenté y compris l'irreprésentable.

Partager cet article

Repost 0
Published by ART'ET MISS - dans artetmiss
commenter cet article
23 juin 2005 4 23 /06 /juin /2005 23:00

Aprés avoir travaillé au Brésil avec le peintre Roland Urbinati, Christine Faguet à présenté, à travers le monde, ses Acryliques abstraites.
Entre l'Espagne, le Portugal, l'Afrique et la France, cette artiste montre sa maîtrise de l’aquarelle, et l’équilibre de ses compositions alliant différents tons avec une harmonie emprunte d’onirisme.

Ce sont ses séjours en Amérique du Sud qui l’ont inspirée à travers cette nature sauvage qui semble à l’origine de la vie. Elle y peint la baie de Rion, le désert D’Atacama, les chutes d’Iguacy, ou encore le Machu Picchu, de façon abstraite afin de n’en laisser que la puissance de la nature.

Partager cet article

Repost 0
Published by ART'ET MISS - dans artetmiss
commenter cet article
21 mai 2005 6 21 /05 /mai /2005 23:00
AnneAnne Drouin, c'est tout d'abord une énergie, une gaité communicative, sa rencontre est un cadeau de la vie.C'est grâce à elle que le premier " Printemps du Quebec" à vu le jour, en mars 2004, regroupant 12 artistes québecois. Et c'est avec grand plaisir que nous avons renouvellé cette expérience en mai 2005.Pour financer leur voyage, le groupe d'artistes a organisé cette année, comme l'an passé, une collecte de fonds grace à une loterie ou chaque artiste avait engagé une toile, l'évenement était parrainé par Art et Passion et fut un franc succès. Drouin1 Démarche artistique :Les fleurs, le dessin et la couleur sont ses plus grandes passions, une fois reliées, elles deviennent des tableaux aux formes franches et aux couleurs vibrantes ayant comme lien, la fougue de l'artiste.Née avec un sens artistique dans toutes les sphères de sa vie, c'est sous plusieurs formes d'art qu'elle assouvit depuis qu'elle est petite sa créativité. Depuis 1988, elle ose sortir au grand jour sa façon de peindre son sujet avec précision, couleur et clarté. Sa muse est une fleur et sa palette chargée de couleurs vives devient son alliée, le prolongement de la nature elle-même. Anne Drouin expose à la Galerie Art'et Miss du 2 au 30 mai 2005. Son site personnel est : www.annedrouin.com

Partager cet article

Repost 0
Published by ART'ET MISS - dans artetmiss
commenter cet article
21 mai 2005 6 21 /05 /mai /2005 23:00
Par André Ruellan - Critique sur Art-Culture-France : www.art-culture-france.comDe la minuscule échoppe nichée dans une rue pittoresque d'un lieu touristique, au somptueux complexe contemporain stratégiquement placé sur une voie à la mode, que n'entend-on pas sur les galeries d'art, que ce soit de la part des artistes, des amateurs ou de simples curieux.Discrète et efficace, incontournable et indispensable jusqu'au deux tiers du siècle précédent, puis gravement galvanisée et tombée parfois dans les griffes de manipulateurs plus enclins à ramasser le fruit spéculatif qu'à promouvoir des talents inédits, la galerie d'art paraît avoir repris son soufle, son rythme et sa vocation première, les marchands du temple s'étant rabattus sur d'autres victimes plus rentables.Le peintre, le sculpteur et l'amateur ne sauraient regretter cette époque, mais doivent s'attacher désormais à la pérennité de la galerie d'art, la vraie, celle où, hormis les inévitables négociations des marges et les accoutumences caractérielles entre création et commercialisation, s'impose la survie de spécialistes, d'experts, qui maintenant, paradoxalement, regrettent parfois la disparition trop évidente de ces creusets où se forme l'art de demain, loin des oeuvres insipides ou commerciales qu'ont prôné trop longtemps des bateleurs du classicisme et des escamoteurs de l'art contemporain.

Partager cet article

Repost 0
Published by André Ruellan - dans artetmiss
commenter cet article
14 mai 2005 6 14 /05 /mai /2005 23:00
Peintre québecois, présent à la galerie Art'et Miss du 2 au 30 mai Landreville1_1Né à Sherbrooke en 1962, Luc Landreville s'intéresse au dessin dès son enfance.  Peintre autodidacte, il fait ses premiers essais avec la peinture vers 1989.  Aujourd'hui, son talent et ses émotions s'expriment à travers l'huile, un médium qui lui permet d'afficher sa douceur et sa force. Luc affectionne particulièrement les paysages de montagnes et de campagnes des régions des Cantons de l'Est et de Charlevoix, pour s'inspirer dans la création de ses oeuvres. Attentif aux particularités qu'offre chaque saison, il se laisse guider par la lumière et choisit avec soin chaque couleur de sa palette.  L'automne demeure sa plus grande source d'émerveillement et d'inspiration. Ses oeuvres peintes à l'huile nous séduisent par la force des couleurs qui attirent l'oeil et nous parlent de sa passion, pour les grands espaces animés par les jaunes éclatants, les rouges foncés et les verts tendres de ses scènes rurales.  Contempler une de ses oeuvres, c'est y voir l'ombre et la lumière se côtoyer, c'est se laisser imprégner d'un sentiment de force, de calme et de sérénité. Personne ne peut rester insensible devant ses oeuvres.  Elles parlent d'émerveillement et nous entraînent vers une nature féconde, sans cesse renouvelée par les saisons.

Partager cet article

Repost 0
Published by ART'ET MISS - dans artetmiss
commenter cet article
13 mai 2005 5 13 /05 /mai /2005 23:00
Artiste Québecois, présent à la galerie Art'et Miss du 2 au 30 mai. Galipeau1Sa démarche artistique : Par interêt viscéral, il développe son sens artistique au fil du temps et côtoie des artistes qui provoquent son sens créatif. Travailler son oeuvre, chercher constamment son unicité et sa créativité propre deviennent ses objectifs et sont placés dans sa ligne de mire prioritairement. Puiser dans ses experiences de vie professionnelle, ses influences de vie familiale et le courant de la vie pour arriver à trouver sa force personnelle. Travailler le dessin, la couleur, approfondir ses connaissances de l'art et faire rejaillir son coeur d'enfant. La vie des enfants, des mères épanouies, des couples amoureux et les émotions tendres et réjouissantes sont les sujets qui reflètent le mieux le résultat de sa démarche.

Partager cet article

Repost 0
Published by ART'ET MISS - dans artetmiss
commenter cet article
25 avril 2005 1 25 /04 /avril /2005 23:00
Juge_img12Des visages empreints d'une grâce extatique, des corps de femmes, abandonnés hors du temps, nimbés de lumière, des bébés grassouillets au regard étonnamment sérieux, l'univers pictural de cet artiste nous interpelle, invite à nous plonger dans un imaginaire, au seuil du lieu ou nos âmes sont cachées. Emanant des fondus de couleurs, des regards, des visages, des corps apparaissent..Catherine Juge sera à la Galerie Art' et Miss jusqu'au 30 avril 2005..

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique - dans artetmiss
commenter cet article
18 avril 2005 1 18 /04 /avril /2005 23:00
Artiste plasticien Exposition du 2 au 30 avril - Galerie Art' et Miss Peintre contemporain français, ARSON est née à Paris. Après ses études, l’artiste travaille dans le monde de la mode, où elle fait la connaissance de plasticiens qui lui font connaître l’art contemporain, en particulier abstrait. C’est ainsi qu’elle découvre d’une part l’abstraction géométrique, d’autre part l’œuvre de Soulages, qui vont toutes les deux la marquer et être à la source de son inspiration. Au début des années 80, ARSON, qui a étudié l’art pictural et suivi les leçons d’amis artistes, part pour le Vénézuéla. Elle y découvre un pays où l’abstraction géométrique est à l’honneur et commence à y exposer. S’installant ensuite à Margarita, elle ne cesse de peindre et y expose, ainsi qu’à Caracas, où elle a la faveur de collectionneurs. De retour à Paris en 2002, ce peintre abstrait français ajoute à son expression géométrique deux nouveaux éléments, la quasi-monochromie noire et la matière. Img11 Lumière des noirs L’oxymore est une de ces nombreuses figures de rhétorique, charmes de la langue française, qui consiste à faire cohabiter deux termes de sens opposés dans une même formule. On sait le succès du vers « Cette obscure clarté qui tombe des étoiles », qui en est un exemple parfait. La peinture d’ARSON, qui a longtemps séjourné et exposé au Venezuela, berceau du cinétisme et haut-lieu de l’abstraction géométrique, répond elle aussi à la définition de l’oxymore. Ses œuvres, d’inspiration abstraite géométrique, mais incluant un grand travail sur la matière, sont de quasi monochromes noirs. Et pourtant, que de luminosité en eux. On pourrait penser que les discrètes touches de couleur – souvent métalliques, bronze ou or – contribuent à cette sensation. On se tromperait. ARSON a su acquérir une capacité de traiter toutes les nuances du noir qui le rend lumineux, éclatant. Ce résultat est obtenu par l’opposition des à plat et de la matière, des matières entre elles, du brillant et du mat. Dans ses oeuvres, il n’y a pas de noir, mais des noirs, créés à partir de mélanges subtils. Et par son alchimie, le noir, image de l’obscur, se fait lumière, clarté. De taille petite ou moyenne, la série des noirs de ARSON, qui succède à des séries géométriques plus traditionnelles, très colorées, ne signifie pas une rupture, loin de là. Alors, la lumière naissait de la couleur. Elle naît maintenant de son contraire, voire de son ennemi. Là est sa maîtrise. Et c’est une raison, en plus de la qualité et de l’originalité de son travail, qui en font un peintre à suivre de près. Marc Galan - Ecrivain

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc Galan - dans artetmiss
commenter cet article
8 avril 2005 5 08 /04 /avril /2005 23:00

Communiqué de presse.

Exposition sur le thème de « l’'Art au Féminin » du 2 au 30 avril 2005. Vernissage samedi 2 avril de 17h à 20h . Comme un clin d’œil à son nom, la Galerie Art’et Miss consacre un mois complet aux artistes femmes.L’art au féminin est un rendez-vous annuel où l’expression des artistes femmes est mise à l’honneur. Ce mois-ci, neuf artistes sont réunies autour d’une exposition qui se veut résolument contemporaine. L’œuvre de Noris Maria Dias se distingue par son caractère humain et universel. Claudy Thiry, dessinatrice, met en lumière des thèmes actuels qu’elle traite d’une façon très personnelle selon ses inspirations surréalistes et symbolistes.Muriel Cayet présente des créations instinctives et colorées basées sur l’expression de ses émotions.Tatiana Bernard propose un monde de femmes fait de couleurs vives, lumineuses et délicates.Arson subvertie les codes de l’abstraction géométrique par l’utilisation de matières et supports inhabituels.Mu rend dans la peinture ce qu’elle fait au niveau musical. Elle produit un travail énergétique sur la couleur dans laquelle le spectateur se noie. L’univers pictural de Catherine Juge est lumineux et intimiste.Johanna voyage au travers de sa peinture, elle nous emmène en Afrique, ou nous nous laissons guider par des silhouettes lascives.Dominique Rémond oriente son travail sur l’image sensuelle de la femme, elle aussi inspirée par l’Afrique profitera de la beauté de la femme pour lutter contre le racisme.Jeanine Reix combine matières et couleurs pour créer des ambiances modernes et stylisées.Anne Vergain, sculptrice sur terre cuite propose une approche sur le corps tantôt classique, tantôt plus abstraite.Lamy KGE, sculptrice ne se veut pas de style ni d’étiquette, elle est en perpétuelle recherche, utilisant toutes sorte de matériaux.Les thèmes se croisent, les approches diffèrent pour mieux exprimer une sensibilité, une vision du monde toute particulière. Galerie Art’et Miss

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique - dans artetmiss
commenter cet article