Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Art' et Miss - La galerie - Les News
  •  Art' et Miss - La galerie - Les News
  • : Présentations des artistes et des expositions de la galerie parisienne; et peut-être vos impressions, vos commentaires, ....
  • Contact

Partenaires


logonews.gif



logo.gif
 






shopping

vols secs paris nice lyon

paperblog member

<a href="http://www.conseillemoi.com/" title="annuaire de blog gratuit">Annuaire Blog</a>  

 
Le Guide Shopping a élu ce site dans la catégorie blogs art

Recherche

Articles Récents

10 mars 2006 5 10 /03 /mars /2006 15:00

          La galerie Art et Miss vous présente le parcours d'une grande artiste.

Sandra_jayat_1_4 "Sandra Jayat est née de parents tziganes.
Peintre, écrivain, poète, elle poursuit inlassablement sa route par la création.
Elle y exprime son voyage intérieur. Autodidacte, ses oeuvres prennent corps dans ses rêves.
Il est inutile de rapprocher la peinture de SANDRA JAYAT à l'une ou l'autre des écoles de notre temps.
Elle est toujours comme elle le dit elle-même, entre deux états qui peuvent sembler si contradictoires, que sont le rêve et le réel, et qui fusionnent dans le "Suréel".
Son oeuvre pictural, ses romans, ses poèmes, sont largement reconnus. "

     L'artiste à travaillé notemment avec Marc Chagall en 1966. Il illuste la couverture d'un de ces livres de Poèmes Moudravi où va l'amitié ? aux editions Pierre Seghers.

Sandra_jayat_2_copier_2      Pour ses expositions récentes on compte des lieux prestigieux comme le musée Bourdelle à Paris, le musée d'Art Moderne de Chine à Pékin, le musée du Louvre , Le musée d'Art Sacré à Venise et Artexpo Jacob Javits Center à New York, pour n'en citer que quelques uns.

     Elle a également reçue tout au long de sa carrière de nombreux prix tels que la Palette d'OR : peintre de l'année à Rome , Le prix Toulouse Lautrec de peiPhoto_sandra_jayatnture à Paris en 1978, le Grand prix du livre à Stockholm  ainsi que le Mini Goncourt de la littérature Enfantine à Paris, entre autres.

     Présente pour l'expostion du mois de février " Du mot à la couleur" à la galerie Art et Miss où Sandra Jayat à exposé les originaux de ses peintures illustrant des cartes de tarots manouches. La Galerie est content de la compter dorénavant comme artiste permanente. Vous pouez donc passer jeter un oeil sur ses toiles ainsi que sur des lithographies anciennes de l'artiste.

Partager cet article

Repost 0
Published by ART'ET MISS - dans artetmiss
commenter cet article
8 mars 2006 3 08 /03 /mars /2006 18:47

       La Galerie Art et Miss vous présente l'association Ethnomedecine sans frontière, association humanitaire, avec qui elle est dorénavant partenaire.

Emsfeau1_2 En quelques mots, Ethnomedecine est une association qui prône l'utilisation des plantes medicinales locales des pays en voie de développement. L'équipe est partie au Sénégal récemment. Les missions durent quelques mois. Le temps de mettre en place des jardins botaniques où les habitants apprennent à cultiver certaines plantes aux bienfaits médicamenteux. Des médecins, sur place, étudient ces plantes qu'éventuellement ils mondifient et améliorent afin de tirer avantage des ressources locales. Le soucis étant d'apporter aux populations des connaissances occidentales pour permettre la guérison de maladies qui demeurent mortelles dans certains pays comme la bronchite, la diarrhée ou l' eczéma par exemple. L'objectif principal étant d'apporter une connaissance et une mise en place de structures qui dans la pérennité assurerait l'autosuffisance medicinale des pays. Chaque étude de plante vise à une pharmacopée des médicaments trouvés; c'est à dire au conventionnement des médicaments par les normes de la santé.

 

 

 

       La galerie Art et Miss, sensible à ces actions à mis en place un projet liant l'art à l'humanitaire qui débutera en avril 2006. L'idée est de proposer aux artistes exposants de mettre à la vente des oeuvres sur lesquelles un pourcentage du prix  de vente seraient directement reversés à Ethnomedecine.

                   Pour en savoir plus sur l'association n'hésiter pas à consulter le site internet : www.ethnomedecine.org ou à passer à la galerie.

Premier_festival_ethnomedecine

Le siège d'Ethnomédecine est à Toulouse. Ce week end, du 10 au 12 mars venez rencontrer l'association à l'occasion du premier festival qu'ils organisent. Pour plus d'information

Partager cet article

Repost 0
Published by ART'ET MISS - dans artetmiss
commenter cet article
2 mars 2006 4 02 /03 /mars /2006 16:29
 J’ai beaucoup de chance d’avoir participé à cette exposition où l’unité du thème et la diversité des expressions ont donné vie à de riches échanges de sensibilité artistiques ainsi qu’à de beaux moments conviviaux et sincères avec Dominique – la galeriste- et les artistes.

Canseco3_1

J’ai 20 ans, j’étais donc la plus jeune à exposer. Ce qui était très enrichissant et motivant. Je suis rentrée en contact avec un monde qui respire l’émotion et inculque l’envie de partager. De l’ordre de l’expérimentale, cette exposition n’est pas qu’un souvenir mais un réèl bagage artistique que j’emmène avec moi.

 Mes dessins, peintures, collages sont pour moi des écritures. Je n’ai jamais axé mon travail sur le dessin figuratif et l’abstrait reste le genre duquel je me sens le plus proche sans forcément le viser. En fait, je peins, je dessine, par ce que j’adore la couleur et le hasard des formes. Je ne suis pas très bavarde si on ne me lance pas sur un sujet. C’est ce que j’aime dans l’expression plastique : pas la peine de penser à ce que tu veux dire pour l’exprimer au moment où tu créer. Cette thématique «  lettres et signes » j’y suis très sensible depuis un certain temps. J’aime écrire sans penser à l’intelligence de mes mots. J’aime sentir glisser le stylo sur une feuille. Cette sensation qui varie en fonction du Canseco6_1 papier et du crayon. Je crois d’ailleurs que c’est comme ça que j’ai découvert que j’avait envie de peindre ou de dessiner. Je fais partie de ces personnes qui s’amuse à changer d’écriture un jour puis un autre. Les mots sont toujours les mêmes, mais les lettres on peut les arrondir, les allonger, les incliner… J’aime les regarder.

 Ce que j’ai présenté à la galerie Art et Miss c’est différents emprunts de lettres qui s’agencent entre elles. Si j’aime leur forme je les combine ou les isole et les met en scène avec de la couleur et de la matière.

 

 Canseco1Canseco2_1

          C'était ma première exposition : beaucoup de bonheur !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ART'ET MISS - dans artetmiss
commenter cet article
25 février 2006 6 25 /02 /février /2006 19:23
Thioya6D'origine sénégalaise, Thioya vit en France depuis sa plus tendre enfance. Elle garde néanmoins un réel contact avec sa culture. On retrouve au travers de ses peintures, les deux parties de sa culture, les thèmes et les représentations sont plutôt européens, alors que les couleurs, les personnages et les formes caractérisent le continent africain. Pour s'exprimer dans son art, elle utilise depuis des années des matières diverses ( huile, acrylique, ...). Mais sa préférence actuelle est le pastel. Cette technique particulière regroupe tous les ingrédients pour exprimer son inspiration, la matière est agréable à travailler et les combinaisons de couleurs sont infinies. Thioya7Elle compose beaucoup avec les lignes, les mélanges des formes, la transparence des tons, le mouvement des corps, l'harmonie des couleurs qui peuvent être douces ou parfois plus flashantes. Pour varier ses compositions, et pour donner encore plus de caractère à ses tableaux, Thioya inclut souvent des collages à thèmes ( la musique, le songe, des lettres, et des signes,de l'actualité,...) Thioya cherche à faire des tableaux vivants, qui se lisent... Sa peinture lui ressemble, elle est à la fois douce, pétillante, espiègle, secrète, africaine et européenne!

Partager cet article

Repost 0
Published by ART'ET MISS - dans artetmiss
commenter cet article
24 février 2006 5 24 /02 /février /2006 21:02
Fabra1La carrière artistique d'Eléonor FABRA PORTAL est atypique : après une licence en droit à Montpellier, ce fut "Sciences-Po" à Paris, puis pendant des années, elle se partagea entre une famille de quatre enfants et une activité professionnelle sans relation avec l'art. Puis en 1980, elle tourne la page : non pour rechercher un autre "réel", mais poussée par une nécessité intérieure d'aller au plus vrai, c'est à dire ce qui est "ressenti", et jusque là, resté occulté. C.R.E.A.R., Centre de formation aux métiers d'art, lui permit de découvrir la céramique. Pendant deux ans, elle s'initia aux secrets des argiles, des émaux et des cuissons et sous l'influence des ateliers qu'elle fréquenta à Paris, traça progressivement sa voie dans l'univers de la sculpture qui lui permit de donner à la forme, le fond qui la sous-tend dans une tension vers la cohérence entre les deux : hisser l'enfoui jusqu'à la lumière, retenir l'éphémère d'un geste, d'un regard, d'une expression, d'une impression..., et aussi évoquer la relation de l'artiste au monde et à la vie. Toutes les oeuvres sont à l'origine modelées en argile. Démarche plastique et poétique à la fois, le dialogue avec la terre est charnel : travailler l'argile est plus une histoire de communauté d'appartenance que de maîtrise sur elle. La maîtrise, il en faut, mais elle est technique, elle est l'outil nÈcessaire à l'expression de la pensée, qui trouve dans ce materiau vivant la plasticité de tous les possibles. Reflet et survivance de la nuit des temps, le geste de modeler questionne l'argile humblement. Les épreuves d'artiste sont ensuite reproduites dans des matériaux tels que bronze, résine, plâtre ou bois, par des techniques appropriées. Fabra1_1Les sculptures présentées ici sont des modèles agrandis inspirés des "NETSUKE", petits objets utilitaires en ivoire, qui ont tenu une grande place dans la tradition vestimentaire du Japon. Le NETSUKE était, en effet, un objet servant à porter suspendus à la ceinture : boîtes, étuis ou sacoches pour les clés, la monnaie ou tout autre chose à transporter car le vêtement japonais ou kimono était dépourvu de poches. Littéralement NE ( racine) - TSUKE (accrocher) De la grosseur d'un abricot, le netsuke était placé au-dessus de la ceinture. Il comportait dans son design des trous dans lesquels était passée une cordelette qui retenait l'étui, la boîte ou sacoche. Il faisait en quelque sorte office de taquet. il devait donc être résistant, travaillé sous toutes ses faces et ne devait comporter aucune aspérité qui puisse abîmer le vêtement. Les netsuke pouvaient revêtir plusieurs formes (ronds, plats, ... ) Progressivement, il joua un rôle important dans les signes extèrieurs de richesse de ses propriétaires qui en commandaient la réalisation aux "netsuke-shi" (sculpteurs de netsuke) dans des matériaux précieux tels : différentes essences dures et nobles (Èbène, buis, cerisier, if, cyprès,...) Ivoire d'éléphant, de morse, de cachalot... Laque pure, corail, os, corne, porcelaine, métal Fruits séché et sculpté. Cette coutume et l'usage qui en fut fait donnèrent lieu au développement d'un artisanat très sophistiqué, savant et créatif, qui puisait son inspiration dans un large éventail de sujets non dépourvus de connotation symbolique ou d'allusion aux légendes : La flore : légumes (courge), fleurs ( chrysanthème), fruits (kaki, pêche) Vie quotidienne et métiers ( castes, classes sociales) Bestiaire fantastique et personnages mythologiques Dieux et personnages mythiques (Bouddhisme, taoïsme) Utilisée en Chine (racines ou fruits séchés sculptés) dès avant notre ère, ils se généralisèrent au Japon au XVIe siècle. Leur usage disparut au XIXe, avec l'apparition des vêtements occidentaux, munis de poches. Les Netsuke ont perdu leur origine utilitaire, mais la qualité artistique de certaines de ces miniatures en fait de véritables oeuvres d'art qui sont aujourd'hui recherchées par les collectionneurs d'objets orientaux. Quelques netsuke-shi continuent la tradition en sculptant des statuettes décoratives, plus grandes, appelée "OKIMONO" Eleonor FABRA PORTAL s'inspire du savoir faire des netsuke-shi, pour réaliser des sculptures "OKIMONO" afin de faire connaître l'art de ces miniatures assez peu répandu auprès du grand public en Europe. Elle les réalise en résine revétue d'une pellicule de bronze patiné aux oxydes métalliques.

Partager cet article

Repost 0
Published by ART'ET MISS - dans artetmiss
commenter cet article
15 février 2006 3 15 /02 /février /2006 19:23

  exposition du mot à la couleur du 2 au 28 février 2006

            Cocktail Mardi 28 février de 18h à 21h

  Ambiance musicale - Jazz Manouche avec Tchocolo, Dallas et Michel

                              En présense des artistes

                        Venez voir une exposition riche en couleurs et en symbolique .

L'art et l'écriture maintes fois exploré par les artistes modernes et contemporains va revivre ce mois-ci .

    5 artistes pour cinq approches différentes :

Lettres et signes, M. D'Anastasio peintre calligraphe peint  ses écritures qu'il harmonise en couleur avec une gestuelle droite et  relevée. On retrouve dans ses oeuvres l'orient par le mot et la couleur.

 

Olivier_panisset_3

 

O. Panisset, nous livre des poèmes et textes cachés qu'il gratte sur des toiles peintes à l'huile. De la matière, des couleurs vives et brillantes sur de grandes toiles qui nous donnent à sentir la couleur et la liberté de l'écriture.

Thioya, utilise la finesse et la transparence du pastel pour composer sur des supports papiers. Les lettres et les signes donnent vie aux corps de femmes aux visages archaïques qu'elle dessine . Des tableaux vivant qui se lisent et qui nous renvoient le soleil d'une culture africaine qu'elle nous fait partager.

S.Jayat, nous livre ici les peintures orginales d'un travail d'illustration de cartes divinatoires. Elle s'empare de la magie quotidienne pour la métamorphoser en mirages où s'associent ses rêves traduits par l'écriture et l'arabesque.

V. Canseco, peinture, collage, marouflage de tissu, elle écrit l'indéchifrable. Dénué de sens, l'écriture calligraphique est le point de départ de son voyage vers la couleur. Petits ou grand formats l'unité est dans la représentation d'une écriture comme une lettre, un signe.

Venez seuls où entre amis découvrir un art qui se lit mais qui ne se comprend pas nécessairement par un autre sens qu'est celui du plaisir d'être là devant une emotion colorée et que chacun peut intellectualiser comme bon lui semble .

Partager cet article

Repost 0
Published by ART'ET MISS - dans artetmiss
commenter cet article
15 février 2006 3 15 /02 /février /2006 18:17
Danastasiophoto_1

D'origine maltaise, Michel D'anastasio, est aujourd'hui âgé de 37 ans et vit à Paris.

C'est à 21 ans que naît sa passion pour la calligraphie.

Autodidacte à ses débuts, il intègre 3 ans plus tard la première association française de calligraphie " Ductus". Il y developpe alors sa sensibilité à la mise en page, à la mise en couleurs et à différentes techniques de calligraphies. C'est à cet époque qu'il va mettre en place notemment sa propre méthode de calligraphie pour gaucher.

Danastasio1

Danastas_4

  Dès qu'il fut à l'aise dans la maîtrise du signe, il s'attacha à diversifier ses couleurs et ses techniques.

Les oeuvres présentées pour l'exposition "lettres et signes" s'appuient sur d'anciens textes maltais traitant tout à la fois de l'histoire, de l'immigration et de l'art poétique.

Danastas_5

"Le geste est libéré mais précis... Le signe est roi... Son style est unique, par ce que Michel est gaucher et qu'il n'écrit pas avec des instruments traditionnels. A la plume il préfère le Cola-Pen (récupération du métal de la fameuse boisson gazeuse, savamment découpé et plié en forme de couteau) ou le cure dent en plume d'oie."

                                                                                                 Danastas_6_1Danastase_7_1

Partager cet article

Repost 0
Published by ART'ET MISS - dans artetmiss
commenter cet article
10 février 2006 5 10 /02 /février /2006 07:38
Voici une présentation de nos nouveaux locaux en quelques photos : Galerie4

Galerie1

Galerie3

en espérant que vous aurez l'occasion de nous rendre une petite visite.

Prochain cocktail en présence des artistes :

Michel D'Anastasio - Valentine Canseco - Eléonor Fabra Portal - Olivier Panisset - Thioya

Et notre invitée d'Honneur SANDRA JAYAT qui présentera les tableaux qui ont illustré un jeu de tarot manouche.

Mardi 28 février à partir de 18h 30

Ambiance musicale Jazz Manouche avec Dallas - Michel et Tchocolo

Renseignements complémentaires : www.art-et-miss.com

Partager cet article

Repost 0
Published by ART'ET MISS - dans artetmiss
commenter cet article
23 juin 2005 4 23 /06 /juin /2005 23:00

Du 2 Juillet au 31 Juillet 2005, la Galerie Art' et Miss vous convie à venir admirer l'exposition sur l'art abstrait.
Cette exposition se compose de 6 artistes de différentes origines et aux styles divers et variés.:
Gérard Gabayen, peintre sénégalais
Muriel Cayet, peintre française
Jacqueline Klein-Téxier, peintre argentine
Paolo Andolfato, peintre italien
Jocelyne Cage-Lamy de la Chapelle, peintre fraçaise
PYA, sculpteur français

Le vernissage aura lieu le Samedi 9 Juillet de 17h à 20h en présence des artistes et d'un musicien.

Partager cet article

Repost 0
Published by ART'ET MISS - dans artetmiss
commenter cet article
23 juin 2005 4 23 /06 /juin /2005 23:00
Seuls comptent les formes, les couleurs et le plaisir jubilatoire de les assembler...

"L'émotion véhiculée par une oeuvre d'art est transmise non par un processus logique mais par un processus analogique. C'est pourquoi, je cours, comme bien d'autres, après ce petit truc magique qu'un concept n'arrive jamais à cerner. Je m'eclate pour l'instant, en me dépatouillant dans un formalisme baroque. Quant au sens, si vous en voulez, à vous de le créer, après tout c'est le regardeur qui fait le tableau, comme disait Marcel." - Bernard Alaux

Se laisser aller à une forme, amorcer un rythme, en proposer les couleurs...
Et que cela puisse évoquer, presque par hasard, un souvenir du monde, une chaise, un corps allongé, des violons, des bouteilles, la cavalcade d'un cheval, une conversation au café, un dialogue...
Nous sommes même parfois devant un évenement qui n'a pas encore de nom, mais cela ne dérange pas puisque quelque chose se déroule devant nos yeux.
Ce monde en naissance est là comme une proposition, le souvenir d'une histoire passée, drossée sur la toile, comme l'océan laisse en partant les déchets de ses vies interieures...
Le tout sous une lumière délavée d'un printemps artificiel.
Ici rien n'est fait pour durer. On est entre deux mondes, dans des possibles, passagers, comme le bonheur." Pierre Dhombre

Partager cet article

Repost 0
Published by ART'ET MISS - dans artetmiss
commenter cet article