Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Art' et Miss - La galerie - Les News
  •  Art' et Miss - La galerie - Les News
  • : Présentations des artistes et des expositions de la galerie parisienne; et peut-être vos impressions, vos commentaires, ....
  • Contact

Partenaires


logonews.gif



logo.gif
 






shopping

vols secs paris nice lyon

paperblog member

<a href="http://www.conseillemoi.com/" title="annuaire de blog gratuit">Annuaire Blog</a>  

 
Le Guide Shopping a élu ce site dans la catégorie blogs art

Recherche

Articles Récents

26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 13:17
Cent titres - Cène synchronistique, de Gilles Chambon

Une cène.
Des apôtres, du vin, une table, du pain.

Il ne manque qu‘une seule personne à l‘appel. Le christ. Sa place est prise, il est détrôné. Dans ce tableau où se mêlent Vinci et Dali, de Chirico et Picasso, l‘ancien et le moderne, on peut voir l‘histoire de l‘art compressée, comprimée.
Tout est là. Les grands maitres à penser de Gilles Chambon sont tous réunis pour cette oeuvre de 77 cm sur 200. Nous assistons à une synchronicité de l‘art: Tout se passe en un seul moment.

On est en droit de penser que c‘est l‘art qui est l‘invité d‘honneur de cette cène. Ça serait l‘art qui stupéfie, émerveille et fait discuter les apôtres comme le faisait le christ de Vinci? Non, il s‘agit plutôt de l‘inspiration.
Tous ces tableaux, tous ces titres (au nombre de cent!), toutes ces couleurs. Cela n‘est pas un résumé de l‘histoire de l‘art, c‘est l‘endroit où Gilles Chambon puise ses images. Dans l‘esprit d‘un artiste, on peut voir, à l‘endroit où s‘accumulent les images de l‘art, nombre d‘oeuvres qui s‘entassent et s‘empilent au point de se confondre. C‘est là que beaucoup vont chercher leur inspiration. C‘est cela que nous voyons ici.

Cette cène emprunte beaucoup aux artistes qui sont devenus des figures centrales pour créer une nouvelle composition, un renouveau dans un art usé par les regards.

Et Gilles Chambon prend leur place alors même que “le in voluptas mors“ de Dali détrône le Christ au centre de l‘oeuvre.

Mais loin d‘être un plagiat, cette oeuvre se rapproche plus de l‘humour. On peut imaginer avec un sourire ce qu‘aurait donné un tableau réalisé à quatre pinceaux par Dali, Picasso, de Chirici et de Vinci. C‘est à cet humour que nous rapporte le titre ou plutôt les “cent titres“ qui viennent moquer l‘art contemporain de n‘avoir aucune signification à donner aux travaux “sans titre“ alors que ce travail là a cent fois montré ce qu‘il signifiait.

Ne ratez pas le finissage le 18 février.

Tableau disponible içi: http://art-et-miss.eu/

Simon Ingrand

Partager cet article

Repost 0
Published by Art'et Miss
commenter cet article

commentaires